Letztes Feedback





 

Ma rentrée à l'université

Le jeudi après mon arrivée à Bordeaux tous les Erasmus ont eu un jour d' orientation avec Philippe et la mission vie étudiante, les coordinateurs Erasmus Vincent Praloran, un autre professeur chinois et d' autres personnes très importantes. Trois étudiants Erasmus de l'année avant nous ont parlé de son séjour ici, de ses problèmes et comment ils ont fait pour faire la connaissance des étudiants français. Puis les coordinateurs nous ont expliqué la réforme en médecine avec les modules de 11 semaines, dont 8 semaines de stage et 3 semaines de cours,le changement des modalités de nos épreuves en janvier et pour finir ce jour la mission vie étudiante a organisé un barbecue.

Un jour avant j' ai essayé de m' inscrire à l' université avec tous les étudiants du premier semestre. Après avoir attendu une heure dans la pluie je suis allée voir Philippe; en rigolant il m' a expliqué que l' inscription pour les Erasmus est à la fin de septembre. Voici mon problème – le CROUS m' a demandé un justificatif que je suis étudiante. Mais heureusement M. Starck des relation international s' est occupé de mon cas très particulier. J' ai reçu un document confirmant que je suis étudiante à Bordeaux II dans un délai d' un jour à cause d' un manque du contrat pédagogique.

J' ai passé la deuxième semaine au cours de français médical où on a travaillé 5 jours sur presque toutes les matières médicales.

Pour vous montrer la bureaucratie française je vais vous expliquer comment notre inscription s' est passé. Avant de passer chez la dame qui est responsable de l' inscription sur l' ordinateur il faut remplir une feuille, c' est-à-dire une fiche très longue où trop de détails sont demandés. Par exemple la profession de nos parents, la participation dans un club de sport et notre formation dans d' autres matières. Nous sommes allées chez Pedro qui était à la MVE pour qu' il nous puisse aider avec le bouquin expliquant comment on remplit le formulaire. C'était horrible! Après avoir fini cette fiche nous sommes retournées chez la secrétaire mais elle n' avait pas de temps et nous a seulement indiqué de venir plus tard. Oui, c' est normal en France et j' avais besoin de quatre mois pour accepter cette situation insatisfaisante. De retour au bureau à 15 heure il y avait déjà une grande queue d' étudiants Erasmus. En gros j' avais besoin d' un jour pour m' inscrire à Bordeaux, pas comparable à Heidelberg en 2 heures. Mais maintenant la chose la plus importante: Après l' inscription nous n' avons pas eu une carte Aquipass. Il fallait revenir. 3 jours après elle était introuvable, moi malcontente et stressée. Quelques heures plus tard la dame m' a appelé qu' elle a trouvé mon Aquipass et je suis allée la voir pour la quatrième fois. La seule possibilité pour ne pas être trop stressé: laissez-faire, tous va s'arranger un jour!

Avant la réforme les étudiants du quatrième année de médecine étaient en stage pendant la mrtinée et l' après-midi en cours qui ne correspondait pas exactement au stage. Maintenant nous avons 3 semaines de cours et après le stage de 8 semaines dans ces matières. Comme premier module j'ai choisi « Cardiothoracique », cardiologie et pneumologie. Mon stage était en cardiologie mais j' avais aussi la possibilité d' aller au service de pneumologie pour trois semaines. Le cours était à l'université près de l' hôpital Pellegrin. Là nous avons appris à résoudre des cas cliniques concernant le thème du jour. Les étudiants français étaient presque tous préparés et ils ont répondu aux questions des professeurs. Pour moi cette discipline était très étonnante car en Allemagne les étudiants ne sont souvent pas présents, ils font autres choses où partent pendant le cours. C' était aussi « strictement interdit » de manger pendant que le professeur est présent.

Mon deuxième module « Neuropsychosensorielle », Neurologie, Ophthalmologie, ORL, Neurochirurgie, Psychiatrie et Chirurgie maxillo-faciale, était plus intéressant et je me suis un peu préparée pour les cours. Depuis une semaine je suis en stage sur un service de Neurochirurgie et nous avons trois jours par semaine un cours concernant différents thèmes d' ECN et en plus nous allons faire la visite avec deux professeurs qui essayent d' expliquer les techniques de l' examen neurologique; un examen très détaillé et important pour conclurer une localisation de la lésion. En gros je suis super contente avec la formation française mais pour nous étrangers c' est très difficile de s' orienter à l' université et dans le stage. On ne sait souvent pas qui est responsable et en plus nous avons encore des problèmes concernant la langue.

14.12.09 23:56

Werbung


bisher 0 Kommentar(e)     TrackBack-URL

Name:
Email:
Website:
E-Mail bei weiteren Kommentaren
Informationen speichern (Cookie)


 Smileys einfügen