Letztes Feedback





 

Mon logement

Après avoir obtenu l'adresse de mon logement, nous sommes arrivés à la Résidence Clairefontaine. Elle se compose de trois différents bâtiments: le bâtiment A est situé près de la rue, le bâtiment B dans le jardin et le bâtiment C contient les chambres doubles. J'habite dans le bâtiment B. La concierge m'a montré ma petite chambre de 20 m² avec une cuisine et une salle de bain. J'aime bien avoir une salle de bain pour moi, mais cuisiner est une activité plutôt conviviale et je trouverais cela plus intéressant d'avoir une cuisine avec mes voisins. En Allemagne j'habitais en collocation avec deux garçons et une fille. Nous nous sommes rencontrés à l'université et nous sommes bien entendus. C'était un appartement avec quatre chambres, une douche, des toilettes et une cuisine. La cuisine était notre salle commune et était équipée d'une télévision et d'une console de jeux. Tous les soirs nous nous retrouvions pour regarder la télé, bavarder ou jouer. Le martin nous mangions ensemble avant de partir pour l'université. Cet esprit communautaire me manque ici à Bordeaux. J'ai une chambre pour moi mais je n'ai fait la connaissance de ma voisine qu'hier, après 4 mois en France.

 

 

Ma chambre

J'ai apporté la plupart des choses dont j'ai besoin ici à Bordeaux mais il manque encore certains accessoires. La chambre était meublée avec un lit, une table de salle à manger, un bureau, une étagère et un placard. J'ai une salle de bain avec une douche, un W.C. et un lavabo. Heureusement j'ai apporté presque tous mes ustensiles pour cuisiner. Mais dès le premier jour nous avons remarqué qu'il manque un objet très souvent utilisé en France: un tire-bouchon. Nous avons aussi la possibilité d'ouvrir une bouteille avec un couteau de poche, mais il est plus simple d'utiliser un tire-bouchon.

Lorsque j'étais encore en Allemagne, j'avais pensé a chercher l'adresse d' Ikea. Dans la Résidence, la connexion internet ne marche pas correctement. Mais je vais d'abord vous faire un rapport sur nos achats à Ikéa.
Le deuxième jour à Bordeaux nous nous sommes réveillé tôt le martin pour acheter une baguette aux céréales et prendre un grand petit-déjeuner.
Puis nous sommes allé à IKEA qui se situe à l'extérieur de la ville. Nous y avons acheté des poubelles, des verres et d'autres choses pour la cuisine, un tire-bouchon et même une étagère pour mon imprimante. Il y avait aussi des offres pour les étudiants. Après nous avons fait les courses au Centre Commercial Auchan puis nous sommes rentré vers 17 heures.

 

Lac de Bordeaux

Arrivée à la maison, j'ai essayé d'installer le free-wifi mais cela n'a pas fonctionné. Ce n'est en effet pas grave de vivre sans internet quand on n'en a pas besoin, mais internet n'est pas mon seul souci: il y a un garage à vélos qui est fermé à clé, et pour pouvoir y déposer mon vélo je dois déposer un chèque pour pouvoir obtenir celle-ci. Au début de mon séjour en France je n'avais pas de compte français et je devais donc garer mon vélo devant l'immeuble.
Le mercredi nous avons commencé a monter l'étagère et je me suis installé dans ma chambre.
Mais ce n'était pas encore parfait. Je ne sais pas pourquoi, mais j'entends souvent dire que les chambres françaises n'ont pas de four, ce qui est aussi mon cas. J'aime bien faire du pain mais ici c'est vraiment impossible. Après un mois sans four j'ai acheté une petite micro-onde pour pouvoir cuire des pizza.

Malgré tous les inconvénients, j'aime bien y habiter. La convivialité d'une collocation me manque et j'aimerais bien parler français avec un ou une Français(e). Avec l'aide de la CAF, mon loyer n'est pas trop cher, et j'habite proche de l'hôpital Pellegrin (cinq minutes à vélo, dix minutes à pied) où ont lieu presque tous les cours. De plus, la station François Mitterrand du tramway A n'est pas loin d'ici et il faut quinze minutes pour arriver en centre ville.
J'aime bien faire du jogging un peu en dehors du centre. Ici à Mèrignac nous sommes à dix minutes d'espaces verts où l'on trouve des parcs, des forêts et même un parcours de santé.
Vous pouvez donc constater que je suis contente de mon choix. Naturellement on aurait pu trouver d'autres solutions, mais je n'avais pas eu le temps de chercher une collocation ici. En plus, elles ne sont pas très fréquentes en France. Les étudiants sont divisés en deux groupes, les uns vivent seuls au centre ville ou dans une résidence du CROUS, et les autres avec leurs partenaires.



28.11.09 12:57

Werbung


bisher 0 Kommentar(e)     TrackBack-URL

Name:
Email:
Website:
E-Mail bei weiteren Kommentaren
Informationen speichern (Cookie)


 Smileys einfügen